Crash du Stirling - Mk.III - s/n BK653 BU°A
Fiche France-Crashes 39-45 modifiée le 16-01-2023
Date Nation Département Unité - Mission
16-04-1943 Angleterre/Common. Oise 214 Sq RAF Mannheim (All)
Localisation Bonneuil-les-Eaux - 28 km NNO de Beauvais
Circonstances Attaqué par 3 chasseurs
Messerschmitt Me109 - Photo du site www.deviantart.com
Me109
- Appareil en feu évacué en parachute à 23h46 - Détruit par le crash et l'explosion
Commentaires Décollage 21h50 le 16 de Chedburgh, Suffolk UK
Sources ** J-L Maillet (sources: lostbombers / CWGC) / Conscript-Heroes / rafcommands.com
Historique 02/04/2016=Ajout liens rapp,comm équip - 16/01/2023=Ajout Rapp,infos équip,photo
Grade Prenom Nom Poste Corps Etat Lieu d'Inhumation Commentaires
Sgt Reginald Walter Adams Rad/M RAF En fuite 130224 - Né le 01/10/1920 - Charlton, London UK - 7e Op - Se pose 6 Km N de Cormeilles (60) - Evasion par réseau Oaktree par Pyrénées/Espagne/Gibraltar - Retour UK 24/07/1943 - Rapport WO 208/3314/1321
Sgt Gerard Brendan Gallagher MitS RAF Prisonnier 1334827 – Pow 1067 – Stalag 357/Luft VI
Sgt William George Grove 2ePil RAF En fuite 921996 - Né le 29/01/1920 - Dunvant, Swansea UK - 1e Op - Se pose 7 km N-E de Crevecoeur-le-Grand (60) - Evasion par réseau Oaktree par Pyrénées/Espagne/Gibraltar - Retour UK 24/07/1943 - Rapport WO 208/3314/1318 - Tué en operations sur Berlin le 24 mars 1944. Inhumé au cim mil de Rheinberg (All.)
Sgt James Hall Mec RAF En fuite 911341 - Né le 26/03/1916 - Levenshulme UK - 6e Op - Se pose 7 km N-E de Crevecoeur-le-Grand (60) - Evasion par réseau Oaktree par Pyrénées/Espagne/Gibraltar - Retour UK 24/07/1943 - Rapport WO 208/3314/1320
F/O David Eric James Pil RCAF En fuite J/85073-R/92762 - Né le 03/10/1913 - Calgary, Alberta, Canada - Fils de Frederick John James; époux de Margaret Rosina (Tucker) James - 8e Op - Se pose à 4 Km E de Croissy-sur-Celle (60) - Evasion avec réseau Oaktree par Pyrénées/Espagne/Gibraltar - Retour UK 24/07/1943 - Rapport WO 208/3314/1317
Sgt Eric Mackham Lee MitA RAF VR Décédé Cim Com Poix-de-Picardie (80) - Fiche - E.12 * 1132944 – 22 ans – Fils de Sydney et Annie Wilson Lee, de Stockport, Cheshire; époux de Irene Lee, de Heaton Norris, Stockport (UK)
Sgt Clifford George Walton Bomb RAF Prisonnier 1322140 – Pow 1165 – Stalag 357/Luft VI
F/Sgt James Arthur Smith Nav RAF En fuite 1232112 - Né le 30/12/1921 - Foston, Lincolnshire UK - 7e Op - Se pose 7 km N-E de Crevecoeur-le-Grand (60) - Evasion par réseau Oaktree par Pyrénées/Espagne/Gibraltar - Retour UK 24/07/1943 - Rapport WO 208/3314/1319
* L'astérique placé à la fin d'un lieu d'inhumation indique qu'il est confirmé
** Les sources sont citées chronologiquement en fonction des nouvelles informations reçues ou trouvées
Fiche tech Correspondance grades Abréviations utilisées Filières d'évasion Camps de Pow Bases RAF/USAAF Utilitaires
Compléments (rapports - helpers - récits - liens - photos)
Rapport de perte K.22: - (1. The aircraft took of from Chedburg at 2150 hours to attack Mannheim, carrying 2 x 2000 lb H.E. and 1 x 500 lb L.D. bomb. The briefed route was Base - Cayeux - 4937N 0205E-4920N 0700E - Mannheim and return via a different route.
2. The Stirling flew at a height of 3000 feet until the English coast was reached and then climbed to 9000 ft, and was South of St Quentin in bright moonlight and good visibility at a height of 9-10,000 ft at about 23.45 hours.
3. This aircraft had had an encounter with 2 Ju88's un vicinity two nights previously and at briefing had been warned of two night fighter airfields on either side of the route. Shortly after passing these two airfields which had lighted flare paths the Stirling did an orbit and then continued on a mildly weaving course, but three or four minutes after the conclusion of the orbit a Me109 was seen approaching on the Starboard beam and the same level as the Stirling, at a range of 800-1000 yds.
4. The Stirling immediately began corkscrewing starting with a diving turn to starboard and shortly afterwards the Rear Gunner reported that a second Me109 was seen attacking from Port beam and level. The first Me109 opened fire and hit the wings of the Stirling with apparently no serious effects but it seems probable that the turret hydraulics may have been damaged as the rear turret became unserviceable after 2 or 3 seconds burst had been fired at the second Me.
5. The Stirling jettisoned its bomb and continued its evasive action, picking up speed by diving, and at times reached a speed of 300 m.p.h.. The Me109 on the Starboard side opened fire at 400 yards and then came in very close, almost colliding with the Stirling. A stream of bullets passed through the window between the pilot and the navigator, the Mid-upper turret was damaged and the centre section and rest position were riddled. The armour bulkhead door was closed during the attack. The intercomm and all the electrical services failed and the Navigators maps etc... were blown to the floor by the wind from damaged window.
6. The Mid-Upper gunner fired all his ammunition in two or three long bursts at the Starboard ME109 but the front gunner was unable to get his guns to bear.
Original
) - Partie I - source : Archives Nationales UK – traduit par Ph Laroyenne) :
1. L'avion a décollé de Chedburg à 21h50 pour attaquer Mannheim, emportant 2 x 2000 lb H.E. et 1 x 500 lb de bombe L.D. . L'itinéraire indiqué était la Base - Cayeux - 4937N 0205E-4920N 0700E - Mannheim et retour par un itinéraire différent.
2. Le Stirling a volé à une hauteur de 3000 pieds jusqu'à ce que la côte anglaise soit atteinte, puis a grimpé à 9000 pieds, et était au sud de St Quentin par un clair de lune brillant et une bonne visibilité à une hauteur de 9 à 10 000 pieds à environ 23h45.
3. Cet avion avait eu une rencontre avec les environs de 2 Ju88 deux nuits auparavant et lors du briefing, nous avons été averti de la présence de deux aérodromes de chasse de nuit de chaque côté de la route. Peu de temps après avoir passé ces deux aérodromes qui avaient éclairé les trajectoires de fusées éclairantes, le Stirling a fait une orbite puis a continué sur une trajectoire de balayage à mi-chemin, mais trois ou quatre minutes après la conclusion de l'orbite, un Me109 a été vu s'approcher sur le faisceau tribord et au même niveau que le Stirling, à une distance de 800 à 1000 mètres.
4. Le Stirling a immédiatement exécuté la manœuvre du
Image issue du site 425alouette.wordpress.com
"corkscrew"
en commençant par un virage en piqué à tribord et peu de temps après, le mitrailleur arrière a signalé qu'un deuxième Me109 avait été vu en train d'attaquer depuis bâbord et en palier. Le premier Me109 a ouvert le feu et a touché les ailes du Stirling sans effets graves, mais il semble probable que l'hydraulique de la tourelle ait été endommagée car la tourelle arrière est devenue inutilisable après 2 ou 3 secondes de rafale sur le second Messerschmitt.
5. Le Stirling a largué ses bombes et a poursuivi son action d'évitement, prenant de la vitesse en plongeant, et atteignant parfois une vitesse de 300 mph. Le Me109 du côté tribord a ouvert le feu à 400 mètres puis est venu très près, presque en collision avec le Stirling. Un flot de balles a traversé la fenêtre entre le pilote et le navigateur, la tourelle médiane supérieure a été endommagée et la section centrale et la position de repos ont été criblées. La porte de la cloison blindée avait été fermée pendant l'attaque. L'interphone et tous les services électriques sont tombés en panne et les cartes du navigateur, etc. ont été soufflées au sol par le vent de la fenêtre endommagée.
6. Le mitrailleur supérieur a tiré toutes ses munitions en deux ou trois longues rafales sur le ME109 tribord, mais le mitrailleur avant n'a pas pu utiliser ses armes.
Rapport de perte K.22: - (7. All three Messerschmitt pressed home their attacks and fired many bursts of tracer and H.E. shells at the Stirling but they were finally lost. It is though by the crew that the E/A's may have broken off the combat because they had fired at their ammunition.
8. After shaking off the fighters the Stirling set course for home. None of the crew had sustained injury, but during the combat N° 5 and 6 Starboard wing tanks had been holed and were leaking and the wing tip beyond the Starboard outer engine was on fire with burning petrol coming from the trailing edge.
9. Eight or nine minutes later the Captain gave the order to abandon the aircraft and the Wireless Operator went back to tell the Rear Gunner to bale out and the latter jumped at once. The Wireless Operator then returned to the front of the aircraft and the flight Engineer and pilot decided to carry on for about another 10 minutes.
10. George was put in and the aircraft began climbing. The hatch was opened so that the aircraft could be abandoned if necessary, and all members of the crew put on their parachutes.
11. It seems probable that petrol from the damage of N° 5 and 6 tanks had run down towards the fuselage because, shortly afterwards, when the Starboard wing suddenly dropped the whole of the Starboard Main plane became alight. The wing quickly came up again and the engines continued running although they were surrounded by fire. The Graviner extinguisher for the Starboard outer engine was pressed in an attempt to subdue the flames but it had no effect.
12. The crew then baled out as quickly as possible in the order : Bomb aimer, 2nd Pilot, Navigator, Wireless Operator, Flight engineer and Pilot. The aircraft was at a height of about 6500 feet when the pilot left and none of the members of the crew had any difficulty in getting out. The Mid Upper gunner left from the rear hatch. The parachutes of all members of the crew interrogated worked satisfactorily and they made good landings at about 0015 hours some distance to the west of St Quentin.
13. When the Pilot left, the fire was spreading fast. The aircraft exploded when it hit the ground and continued burning on the ground for some time but there was no explosion in the air. The Stirling was completely burnt out and the Germans buried the remains which wee not worth salvaging.
14. A parachute was found in the trees near where this crew landing and it is possible that this belonged to the Mid Upper gunner, although they did not see him after he baled out.
Original
) - Partie II - source : Archives Nationales UK – traduit par Ph Laroyenne) :
7. Les trois Messerschmitt ont poussé leurs attaques et tiré de nombreuses rafales de traceur et d’obus H.E. au Stirling mais ils ont finalement été perdus. C'est cependant par l'équipage que les avions ennemis ont peut-être interrompu le combat parce qu'ils avaient tiré toutes leurs munitions.
8. Après avoir semé les chasseurs, le Stirling a mis le cap sur la base. Aucun membre de l'équipage n'a été blessé, mais pendant le combat, les réservoirs d'aile tribord n ° 5 et 6 avaient été troués et fuyaient et le bout d'aile au-delà du moteur extérieur tribord était en feu avec de l'essence brûlante provenant du bord de fuite.
9. Huit ou neuf minutes plus tard, le commandant de bord a donné l'ordre d'abandonner l'avion et l'opérateur radio est revenu pour dire au mitrailleur arrière de sauter en parachute et ce dernier a sauté immédiatement. L'opérateur radio est ensuite retourné à l'avant de l'avion et le mécanicien de bord et le pilote ont décidé de continuer pendant environ 10 minutes supplémentaires.
10. Nom donné au pilote automatiqueGeorge a été installé et l'avion a commencé à monter. La trappe a été ouverte afin que l'avion puisse être abandonné si nécessaire, et tous les membres de l'équipage ont enfilé leurs parachutes.
11. Il semble probable que l'essence provenant de l'avarie des réservoirs n° 5 et 6 ait coulé vers le fuselage car, peu de temps après, lorsque l'aile tribord a soudainement chuté, l'ensemble du côté tribord de l'avion s'est enflammé. L'aile s'est rapidement relevée et les moteurs ont continué à tourner bien qu'ils aient été entourés de feu. L'extincteur Graviner du moteur extérieur tribord a été enclenché pour tenter de maîtriser les flammes, mais cela n'a eu aucun effet.
12. L'équipage a sauté le plus rapidement possible dans l'ordre : bombardier, 2e pilote, navigateur, opérateur radio, ingénieur de vol et pilote. L'appareil se trouvait à une altitude d'environ 6500 pieds lorsque le pilote est parti et aucun des membres de l'équipage n'a eu de difficulté à en sortir. Le mitrailleur supérieur est parti de la trappe arrière. Les parachutes de tous les membres de l'équipage interrogés ont fonctionné de manière satisfaisante et ils ont fait de bons atterrissages vers 0015 heures à une certaine distance à l'ouest de St Quentin.
13. Lorsque le pilote est parti, le feu se propageait rapidement. L'avion a explosé lorsqu'il a touché le sol et a continué à brûler au sol pendant un certain temps, mais il n'y a pas eu d'explosion dans les airs. Le Stirling a été complètement incendié et les Allemands ont enterré les restes qui ne valaient pas la peine d'être récupérés.
14. Un parachute a été trouvé dans les arbres près de l'endroit où cet équipage a atterri et il est possible qu'il ait appartenu au mitrailleur supérieur, bien qu'ils ne l'aient pas vu après qu'il ait sauté.

Sgt Lee
Sgt Lee (Photo R. Biaux)
F/O David Eric James
F/O David Eric James (Origine)


Droits d'auteur, pour le concept du programme, enregistrés, www.copyrightdepot.com sous le numéro 00051925 -
Explications des menus par passage du curseur sur les menus ORB 27-1322-8 /7 -. English translation by passage of the cursor (toolstips) - Fonds d'écran : www.malysvet.net