Crash du Halifax - type II - s/n JB909 EQ°G
Fiche France-Crashes 39-45 modifiée le 25-07-2021
Date Nation Département Unité - Mission
15-04-1943 Angleterre/Common. Marne 408 Sq Goose RCAF Stuttgart (All)
Localisation La Neuvillette - 4 Km NW de Reims - 03h15/03h30
Circonstances Abattu au retour de mission par chasseur de nuit probablement piloté par Hptm. Hans-Karl Kamp du 7./NJG4 - Evacuation en parachute vers 03h30
Commentaires Décollage 21h51 le 14 de Leeming, North Yorkshire UK à 21h51
Sources ** Ansa (source: Listes des bombardiers et équipages perdus:
Royal Air Force - Bomber Command Losses of the Second World War
par WR
Listes des bombardiers et équipages perdus:
Royal Air Force - Bomber Command Losses of the Second World War
par WR Chorley
par WR Chorley
/ Housseaux / CWGC / RafCommands.com / Richard Sobinski (source: www.regimental-art.com) / Nat Archives UK-Operations record bookORB
Historique 10/06/2013=Ajout lien photos - 12/10/2015=Ajout prénoms - 19/08/2017=Ajout circonst - 05/08/2019=Ajout rapport,comm CoP - 05/07/2020=Ajout prénoms - 25/07/2021=Ajout rapports
Grade Prenom Nom Poste Corps Etat Lieu d'Inhumation Commentaires
P/O Ian Cumming MacKenzie Pil RAAF Décédé Cim Clichy Nord (92) Carré Mil - Fiche - 16.13.2 * 405005 - 20 ans - 19 missions - Fils de John Charles et Alice Mary Mackenzie, de Brisbane, Queensland, Australia
Sgt Wilfred Lloyd Canter CoP RCAF En fuite R/127907 - 1 mission - Né le 07/02/1921 - Toronto, Ontario, Canada - Se pose au NO de Reims - Jambe cassée - Fuite avec réseau par Pyrénées/Espagne/Gibraltar - Retour UK 29/06/1943 - Rapport WO 208/3314/1294
Sgt Lloyd William McKenzie Mec RCAF Prisonnier R/71102 - 10 missions - Pow 1017 Stalag Luft VI
F/O Alfred Playfair Nav RAF Prisonnier 118652 - 23 missions - Pow 1103 Stalag Luft III
Sgt Thomas James Coupland Bomb RAF Prisonnier 1343940 - 12 missions - Pow 987 Stalag Luft III
P/O Conel O'Connell Rad/M RAAF Prisonnier 403033 - Né le 11/10/1920 à Prétoria, SA - 24 missions - Pow 1451 Stalag Luft III
P/O William Alexander McIlroy Rad/M RAF Prisonnier 50572 - 26 missions - Pow 3267 Stalag Luft III
F/S James Stuart Murray Marr RCAF Prisonnier R/62945 - 19 missions - Pow 42762 Stalag Luft VI
* L'astérique placé à la fin d'un lieu d'inhumation indique qu'il est confirmé
** Les sources sont citées chronologiquement en fonction des nouvelles informations reçues ou trouvées
Fiche tech Correspondance grades Abréviations utilisées Filières d'évasion Camps de Pow Bases RAF/USAAF Utilitaires
Compléments (rapports - helpers - récits - liens - photos)
Traduction du rapport du Sgt Wilfred L Canter - (I was second pilot of a Halifax aircraft which took off from LEAMING BAR (Yorks) about 2200 hrs on 14 Apr 43 to bomb STUTTGART. On the return flight we were attacked by a night fighter over REIMS and the aircraft caught fire. The order to bale out was given about 0330 hrs, 15 Apr.
The only member of the crew whose name I know was P/O McKENZIE, RAAF (first pilot), who with the flght engineer was preparing to jump when I left the aircraft. The rear gunner, mid-upper gunner, and wireless operator jumped before me. About five hours later, while hiding at a deserted farm house, I saw a German patrol with ywo prisoners. I could not identify them, but they may have been the bomb aimer and navigator.
I came down about 0345 hrs just NW of REIMS. My leg was brokenjust above the ankle, and I was unable to walk. I gathered up my parachute and, after covering it with the harness, I started crawling in search of a hiding place, there being no cover in the field where I had come down. I crawled for about a mile, resting frequently. There were numerous Germans searchingthe district on foot, in cars, and on motor cycles, as several aircraft had come down this night. There was also a German barracks in the vicinity.
Eventually I reached two small deserted farm houses, in one of which I hid after climbing in through a window. During the day I called to two women who approached the house. I speak a very little French, and I explained to them that I was RAF and asked for help. In the late afternoon the women brought me food and clothing - I was wearing shoes, under my flying boots - and took away my uniform. In the evening their husbands escorted me by bicycle to the home of one of them in REIMS, where I was sheltered for nine days (15 - 24 Apr). I was then handed to an organisation which arranged the rest of my journey.
Original
) - (National Archives de Kew – WO208/3314/1294):
J'étais le second pilote d'un avion Halifax qui a décollé de Leeming (Yorks) vers 22 h 00 le 14 avril 43 pour bombarder Stuttgart. Au retour, nous avons été attaqués par un chasseur de nuit au-dessus de Reims et l'avion a pris feu. L'ordre d’évacuer a été donné vers 03h30, le 15 avril.
Le seul membre de l'équipage dont je connais le nom était le P/O McKenzie, RAAF (premier pilote), qui avec le mécanicien de bord a quitté l'avion. Le mitrailleur arrière, le mitrailleur supérieur et l'opérateur radio ont sauté devant moi. Environ cinq heures plus tard, alors que je me cachais dans une ferme déserte, j'ai vu une patrouille allemande avec deux prisonniers. Je n'ai pas pu les identifier, mais il s'agissait peut-être du bombardier et du navigateur.
Je suis descendu vers 3h45 juste au nord-ouest de Reims. Ma jambe était cassée juste au-dessus de la cheville et j'étais incapable de marcher. J'ai ramassé mon parachute et, après l'avoir recouvert avec le harnais, j'ai commencé à ramper à la recherche d'une cachette, il n'y avait pas de couverture dans le champ où j'étais descendu. J'ai rampé pendant environ un mile, me reposant fréquemment. Il y avait de nombreux Allemands qui fouillaient le quartier à pied, en voiture et à moto, car plusieurs avions étaient tombés cette nuit. Il y avait aussi une caserne allemande à proximité.
Finalement, j'ai atteint deux petites maisons de ferme désertes, dans l'une desquelles je me suis caché après être entré par une fenêtre. Dans la journée j'ai appelé deux femmes qui se sont approchées de la maison. Je parle très peu français, et je leur ai expliqué que j'étais la RAF et j'ai demandé de l'aide. En fin d'après-midi, les femmes m'ont apporté de la nourriture et des vêtements - je portais des chaussures, sous mes bottes de vol - et ont emporté mon uniforme. Le soir, leurs maris m'ont escortée à vélo jusqu'au domicile de l'un d'eux à Reims, où j'ai été hébergée pendant neuf jours (15 - 24 avril). J'ai ensuite été remis à une organisation qui a pris en charge le reste de mon voyage.

Traduction du rapport du Sgt Wilfred L Canter - (On 24 Apr 43 Mr Berthet tool me to his house at 46 rue de Mars, Reims, where I stayed for a little over a month. Here a doctor attended to my broken ankle.
About 24 May (or perhaps later) a guide from the Pari organisation ("a Belgian line") took me to Paris by train. After two days in a flat in the West of Paris I was moved to the house of Dr Bohn, in Paris. About a week later, owing to the arrest of a relative (? son) of Dr. Bohn, I was put for a week in an empty house, at first alone and then with Capt. M. Taggart and Sgt Walls, USAAF.
I left Paris about the beginning of June with M. Taggart and Walls, a 2Lt USAAF (name unknown), and two French guides (a man and a woman). There was no control on the train between Paris and Bordeaux. From Bordeaux, François took our party to Dax by train, whence we continued by bicycle to Bayonne (one night) ans St Jean de Luz.
We crossed the Pyrenées from St Jean de Luz. After a day and a night in San Sebastian we were taken to Madrid by car. We left Madrid about 15 June for Gibraltar (via Algesiras).
Original
) - (source : National Archives de Kew – WO208/3320/1948 – Annexe C):
Le 24 avril 43, M. Joseph BERTHET m'a emmené dans sa maison du 46 rue de Mars à REIMS, où je suis resté un peu plus d'un mois. Ici, un médecin s'est occupé de ma cheville cassée.
Vers le 24 mai (ou peut-être plus tard), un guide de l'organisation PARIS ("une ligne belge") m'a emmené à PARIS en train. Après deux jours dans un appartement à l'Ouest de PARIS j'ai été transférée dans la maison du Dr André BOHN, à PARIS. Environ une semaine plus tard, en raison de l'arrestation d'un parent (? fils) du Dr BOHN, j'ai été mis pendant une semaine dans une maison vide, d'abord seul puis avec le Capt. Mac TAGGART et le Sgt WALLS, USAAF.
J'ai quitté PARIS vers début juin avec Mac TAGGART et WALLS, un 2Lt USAAF (nom inconnu), et deux guides français (un homme et une femme). Il n'y avait aucun contrôle sur le train entre PARIS et BORDEAUX. De BORDEAUX FRANCOIS a emmené notre groupe à DAX en train, d'où nous avons continué à vélo jusqu'à BAYONNE (une nuit) et ST JEAN DE LUZ.
Nous avons traversé les PYRENNEES depuis ST JEAN DE LUZ. Après une journée et une nuit à SAN SEBASTIAN, nous avons été conduits à MADRID en voiture. Nous avons quitté MADRID vers le 15 juin pour GIBRALTAR (via ALGESIRAS).

Fiche d'évasion et photo Sgt Canter sur www.evasioncomete.be
Photos cimetière, tombes et récit du vol sur olivier.housseaux (Lien transmis par Claude Dannau)

Tombe P/O MacKenzie
Tombe P/O MacKenzie (I.Van Der Wende)


Droits d'auteur, pour le concept du programme, enregistrés, www.copyrightdepot.com sous le numéro 00051925 -
Explications des menus par passage du curseur sur les menus ORB-27-1797-8 - 3314_1294_CANTER -. English translation by passage of the cursor (toolstips) - Fonds d'écran : www.malysvet.net