Crash du B-26 Marauder - type B-50-MA - s/n 42-96018 Codé-47
Fiche France-Crashes 39-45 modifiée le 03-02-2019
Date Nation Département Unité - Mission
01-11-1944 France Aude GB 2/63 Sénégal Liaison Istres (13) / Bordeaux (33)
Localisation Près de la Combe de Mérange - Cne de Fraissé-des-Corbières - 28 km SO Narbonne
Circonstances Percute une colline (550m environ)- Vers 16h30
Commentaires Décollage 15h40 d'Istres (13)
Sources Bernard Gaudineau-ADRAR / www.memoiredeshommes.sga / Archives SHD carton 6D39-1 / Michel Souris
Historique fiche 19/11/2014=Création - 14/12/2016=Ajout lien - 03/02/2019=Ajout rapport,mission,local,comm av
Grade Prenom Nom Poste Corps Etat Lieu d'Inhumation Commentaires
Sgt Robert Arthur Eugène Lamotte Rad/M FAF Décédé Inconnu 22 ans - Né le 10/05/1922 à Dijon (21) - Cne de décès: Fraisse-les-Corbières (11)
Sgt Pierre Maurice Allard Pass FAF Décédé Inconnu 22 ans - Né le 29/03/1922 à St-Reuil (16) - Cne de décès: Fraisse-les-Corbières (11)
Sgt/C René Georges Goupil Mec FAF Décédé Inconnu 26 ans - Né le 26/09/1918 à Rochefort (17) - Cne de décès: Fraisse-les-Corbières (11)
Adj Jean Marie Robe Nav FAF Décédé Inconnu 28 ans - Né le 16/12/1915 à Leugny (89) - Cne de décès: Fraisse-les-Corbières (11)
S/Lt André Louis Jaouen Pil FAF Décédé Inconnu 24 ans - Né le 22/07/1920 à Brest (29) - Cne de décès: Fraisse-les-Corbières (11)
1eCl Jean Texier Pass FAF Décédé Cim St-Vivien, Saintes (17) 23 ans - Né le 10/01/1921 à Saintes (17) - Cne de décès: Fraisse-les-Corbières (11)
S/Lt Philippe Marie Guy Martineau Pass FFI Décédé Inconnu 21 ans - Né le 01/06/1923 à Bordeaux (33) - A noter que MémoiredesHommes situe la Cne de décès à Bordeaux (33)
Fiche tech Correspondance grades Abréviations utilisées Filières d'évasion Camps de Pow Bases RAF/USAAF Utilitaires
Photo Jean Texier sur culture-histoire.over-blog.com (Transmis par Claude Dannau)

Extraits du rapport d'enquête (source SHD):
L'avion décolle à 15h40. Dix minutes après son décollage, la station de Perpignan (66) l'entend appeler Toulouse (31) qui ne répond pas. A partir de ce moment, on n'a plus de nouvelles de l'avion qui, sans doute, s'engage vers Carcassonne (11), dépasse cette ville et se trouve obligé de faire demi-tour devant le seuil du Lauragais (09). Il prend alors la direction de la plaine de Narbonne (11) pour retrouver la mer le plus tôt possible.
Du passage de l'avion dans la région de l'accident, on n'a qu'un témoignage certain, celui de Mr Faget Joseph de Fraisse-des-Corbières qui, d'une bergerie marquée "B" sur le fragment de carte 1/50000e, le voit passer en vol horizontal, très bas à moitié caché par les nuages dans lesquels il navigue, venant de Carcassonne et se dirigeant vers les pays du Nord de Perpignan. Les moteurs paraissent tourner règulièrement. Il est à peu près 16h30, le plafond est très bas, il n'y pas d vent et il ne pleut plus. Mais tous les sommets sont couverts.
Une ou deux minutes après, le témoin entend une explosion suivie de nombreux éclatements (les cartouches) mais sans établir de rapport avec le passage de l'avion. D'ailleurs, de sa bergerie, il ne peux voir l'impact de l'avion qui, de plus, est à ce moment-là dans le brouillard.
Ce n'est que le lendemain 2 Novembre que le Docteur Marty de Roquefort-des-Corbières, chassant dans le pays, découvre les débris de l'avion et les 7 cadavres carbonisés et prévient la gendarmerie et le Maire de Fraisse, Mr Barailla Augustin. Ce dernier organise les recherches et le 4 Novembre, aidé par la population de son village qui fait preuve à cette occasion d'un très grand dévouement, ramène à Fraisse les corps qui seront veillés jusqu'aux obsèques (7 Novembre).
Causes probables: L'examen du point d'impact de l'avion indique assez nettement sa route (110° environ) et qu'il était sensiblement en vol rectiligne et horizontal. Ceci ressort du fait que, peu avant de percuter, l'avion a rasé une zone légèrement boisée dans quoi son passage est très visible. Puis il a heurté une colline rocheuse d'assez forte pente sur laquelle il a littéralement éclaté. L'empennage s'est détaché, est resté en arrière et tout le reste a brûlé sur place.
Tous les environs sont couverts d'huile, les corps ont été retrouvés là, sauf celui du pilote projeté assez loin avec le blindage de son siège. En outre, un moteur a été projeté dans la même direction un peu plus loin.
Le point d'impact se trouve à une altitude inférieure de 30m à celle su sommet de la crête visible sur la carte au 1/50000, crête qui, elle, était entièrement bouchée.
Carte du point de chute du 42-96018 (SHD) ICI

Droits d'auteur enregistrés, www.copyrightdepot.com sous le numéro 00051925
Explications des menus par passage du curseur sur les menus - English translation by passage of the cursor (toolstips) - Fonds d'écran : www.malysvet.net