Crash du LeO 45/451 - type 451 - s/n 17
Fiche France-Crashes 39-45 modifiée le 26-12-2019
Date Nation Département Unité - Mission
12-01-1940 France Bouches-du-Rhône Groupe de BombardementGB I/12 Entrainement au vol nocturne
Localisation Le Grand Pâtis - Près Le Sambuc - Cne d'Arles (18 km SSE) - (Vestiges retrouvés) - (Fouilles réalisées)
Circonstances L'avion s'écrase et prend feu - cause inconnue - l'équipage est carbonisé dans l'épave - 01h30
Commentaires Décollage 00h43 Salon-de-Provence (13) - Cérémonie funèbre le 14/01/1940 à Arles (13) - Fouilles réalisées en 2004 par une équipe du musée de Salon-de-Provence
Sources Michel Coste (sources: anfas.free.fr / memoiredeshommes / Livre The Battle of France
Then and now.
Peter D Cornwell
Livre The Battle of France
/ Livre Le Groupe de Bombardement II/12
par P Paquier et J-M Thonon
Ed Berger Levrault
Le GB II/12
/ Claude Dannau (source: gw.geneanet.org)
Historique 12/07/2012=Création - 14/09/2014=Ajout lien - 30/11/2015=Ajout lien - 26/12/2016=Ajout comm Nav - 08/08/2017=Ajout lien - 25/12/2019=Ajout mission,local,circonst,rapport,lien
Grade Prenom Nom Poste Corps Etat Lieu d'Inhumation Commentaires
Cne Georges Jean Charles Geerts Cdt/B AAF Décédé Inhumé à Bordeaux ? 31 ans - Né le 21/03/1908 à Bordeaux (33) - Cne de décès: Arles (13)
Lt Claude Emile Ernest Guislain Wemaere Nav AAF Décédé Inconnu 25 ans - Né le 25/09/1914 à Ecoust-St-Main (62) - Fils de Louis Ernest Eugène Wemaere - Cne de décès: Arles (13)
Adj/C Jean Marie Joseph Villemot Pil AAF Décédé Inconnu 30 ans - Né le 21/07/1909 à Lux (21) - Cne de décès: Arles (13)
Adj/C Marie Joseph Marcel Vogel Rad AAF Décédé Inconnu Né dans le Haut-Rhin - Cne de décès: Arles (13)
Adj Charles Marie Gustave Hanotel Can AAF Décédé Cim Com de Montey-Notre-Dame (08) 26 ans - Né le 21/03/1913 à Montey-Notre-Dame (08) - Cne de décès: Arles (13)
Fiche tech Correspondance grades Abréviations utilisées Filières d'évasion Camps de Pow Bases RAF/USAAF Utilitaires
Photos stèle de St-Martin sur www.aerosteles.net (Lien transmis par Claude Dannau)
Article de François Guérin avec photo Charles Hanotel ICI (Transmis par Claude Dannau)
Photo du crash du LeO 451 n°17 ICI

Extraits du rapport d'enquête (source: SHD-carton 2B142):
"L'appareil décolle normalement du terrain de Salon le 12-1-40 à 0h43. Le temps est brumeux, la nuit sans lune. Après un tour de piste, il s'écarte vers le Sud puis revient en effectuer plusieurs autres. A 1h05, il s'éloigne du terrain en prenant le Cap Ouest à une altitude d'environ 1000m.
Vers 1h30, il est aperçu volant en direction SW-NW au-dessus de Sambuc.
Des témoins de Sambuc et l'Officier directeur des vols de nuit du terrain de Salon (à 40 km du point de chute *) affirment avoir vu:
- Le feu se déclarer à bord de l'avion avant son passage au-dessus de Sambuc.
- L'appareil se mettre en piqué et s'écraser au sol après avoir dépassé ce hameau.
L'incendie qui jusque là ne s'était manifesté que par de courtes flammes, prit alors une intensité très violente et continue au sol.[…] L'examen des débris, tant sur le point de chute qu'aux environs immédiats (rayon de 150m) permet de préciser que:
- L'avion était sur le dos et sous un angle de 75 à 80° au moment où il est entré en contact avec le sol.
- La percussion s'est faite avec un mouvement de translation vers la droite. Le plan et le moteur droit ont touché les premiers, amortissant le choc du moteur gauche enterré moins profondément.
L'éclatement de l'appareil lors de la percussion au sol, suivi de l'explosion des réservoirs, ont provoqué la projection des débris à plus de 150m du point d'impact.
[…] Des premières constatations faites, il résulte que l'avion était désemparé lorsqu'il est entré en contact avec le sol; il a pu être établi en effet que l'appareil était sur le dos à ce moment. D'autre part, si l'on considère qu'aucun des membres de l'équipage n'ait évacué l'avion, qu'aucun engin éclairant n'ait été allumé (Bombe éclairante de 10 minutesbombe Michelin et Pots éclairants fixés de chaque côté du train, allumés sur commande (1 minute chacun) Holt retrouvées intactes) on peut penser que l'incident qui a entrainé l'atterrissage accidentel, s'est produit à basse altitude.
Mais toutes les hypothèses (incendie à bord ou ennui mécanique) qui peuvent être faites quant à cet incident ne peuvent être détruites actuellement."
(* en réalité la distance n'est que de 28 km)

Droits d'auteur enregistrés, www.copyrightdepot.com sous le numéro 00051925
Explications des menus par passage du curseur sur les menus - English translation by passage of the cursor (toolstips) - Fonds d'écran : www.malysvet.net