Crash Landing du Fairey Battle - Mk.I - s/n L5524 JN°?
Fiche France-Crashes 39-45 modifiée le 08-10-2018
Date Nation Département Unité - Mission
13-06-1940 Angleterre/Common. Eure 150 Sq Offensive allemande sur la basse Seine: soutien des forces au sol - Vernon (27)/Poix (80)
Localisation Cne d'Aigleville - 10 km SO de Vernon
Circonstances Abattu par chasseur
Messerschmitt Bf109 - Photo du site www.deviantart.com
Bf109
- Réservoir percé - Le pilote pose l'avion dans un champs
Commentaires Décollage 10h05 de Houssay (41) – Squadron appartenant à l’AASF (Advanced Air Striking Force) – quitte la France le 15 juin pour Abingdon, Berkshire (UK) - Rapport www.rafcommands.com">AIR 81/892 (à noter que ce rapport indique le sérial L5437)
Sources J-L Maillet (sources: lostbombers / epibreren.com / CWGC / conscript-heroes.com) / Claude Dannau (source: aircrewremembered.com)
Historique fiche 07/03/2015=Ajout liens rapports - 14/12/2016=Ajout lien - 31/08/2018=Ajout récits d'évasion - 08/10/2018=Ajout prénoms,lien
Grade Prenom Nom Poste Corps Etat Lieu d'Inhumation Commentaires
P/O Alfred Richard Gulley Pil RAF Décédé Cim d’Aigleville (27) 33385 – 21 ans – Fils de Alfred Clifford et Violet Katharine Langston Gulley, de Parkstone, Dorsetshire – CWGC indique le décès le 14 alors que le Sgt Phillips indique dans son rapport que le P/O Gulley à été "tué directement"
Sgt Harold Berry Obs RAF Evadé 514724 - Blessé et hospitalisé à Vernon (27) - Retour par Gibraltar avec le Mixed Medical Board à Marseille - Rapport d'évasion WO 208/3303/296 (disponible)
LAC Donald Leslie Phillips Rad/M RAF Evadé 545177 - Erdington, Birmingham UK - Blessé, fait prisonnier et hospitalisé à Amiens (80) - S'évade le 28/07/1940 par Pyrénées/Espagne (prison Miranda)/Gibraltar (voir résumé) - Retour le 19/11/1940 par SS Aquilla - Rapport d'évasion WO 208/3300/133 (disponible)
Fiche tech Correspondance grades Abréviations utilisées Filières d'évasion Camps de Pow Bases RAF/USAAF Utilitaires
Photos plaque commémorative sur www.aerosteles.net (Lien transmis par Claude Dannau)

Résumé du rapport de Donald L Phillips (WO208/3300/133):
L'équipage a été capturé dés sa sortie de l'avion par une patrouille motorisée. Après un interrogatoire, le Sgt Phillips est emmené en camion à Doullens (80) avec d'autres prisonniers, où il reste 1 mois et où il doit travailler. Avec un autre prisonnier, le Pte Witton, il récupère des morceaux de corde qui, mis bouts à bouts, leur permettent de s'évader le 28/07/1940 par un endroit considéré comme impossible et donc non gardé.
Se dirigeant vers le sud, habillés en civils et avec l'aide d'une boussole (le tout obtenu au camp avant leur départ), ils traversent la Somme à la nage puis l'Oise et la Marne en bateau. Près de Pouan-les-Vallées 10), ils sont hébergés 2 jours par une habitante chez qui Phillips avait été cantonné précédement puis ils poursuivent vers Chalon-sur-Saone, Sennecey. Obtenant du bureau militaire des billets pour Lyon (69) où ils sont finalement jetés en prison puis dirigés sous escorte à Valence (26) par les autorités françaises, puis à Loriol au "camp des étrangers" et enfin à Grenoble (38). Avec l'aide d'un soldat français et du Cne Stuart-Mentheth, ils parviennent à s'échapper, se dirigent vers Perpignan et passent en Espagne. Après avoir erré 2 jours sans nourriture dans les montagnes, il sont aidés par des fermiers puis, peu après, sont arrêtés par les gardes espagnols et mis en prison pour 3 semaines à Figueras, ensuite à Cervera puis à Miranda del Ebro pour encore 3 semaines. Avec l'aide de l'Embassade britannique, ils peuvent rejoindre Gibraltar par Madrid.

Le rapport du Sgt Berry (WO208/3303/296) présente quelques différences: le point de chute qu'il indique est 17 km SE de St-Valery (lequel?) et le fait qu'après avoir été fait prisonnier, il se retrouve à l'hopital de Rouen pour 3 mois où il se fait soigner de ses brûlures, lieu que ne mentionne pas Phillips.
Résumé de son parcours: Avec l'aide d'un visiteur français, il parvient à s'échapper le 13/19/40 et est hébergé 3 mois par cette personne à 16 km au NE de Rouen (76). Pendant cette période il fait la connaissance du Pte Kirkbridge et tous deux prennent le train, guidés par une jeune fille, le 1er janvier pour Paris puis Chalon-sur-Saone, Courtelin, passent la ligne de démarcation et se retrouvent à Marseille au Mixed Med Board qui les rapatrie 2 mois plus tard par Madrid avec 23 autres personnes.

Photos épave du L5524 sur aircrewremembered.com (Lien transmis par Claude Dannau)

Tombe P/O Gulley
Tombe P/O Gulley (Alain Octavie)
Tombe P/O Gulley
Tombe P/O Gulley (Alain Octavie)


Droits d'auteur enregistrés, www.copyrightdepot.com sous le numéro 00051925
Explications des menus par passage du curseur sur les menus - English translation by passage of the cursor (toolstips) - Fonds d'écran : www.malysvet.net