Crash du Wellington - Mk.X - s/n HE550 PT°G
Fiche France-Crashes 39-45 modifiée le 30-06-2019
Date Nation Département Unité - Mission
15-04-1943 Angleterre/Common. Aisne 420 Sq RCAF City of London Karlsruhe (All) - Formation de 10 Wellington
Localisation Cne de Mesnil-St-Laurent - 5 km SE St-Quentin
Circonstances Abattu au retour de mission par chasseur de nuit
Junkers Ju88 - Photo du site passion-histoire.forumactif.com
Ju88
piloté probablement par Hptm Hans Karl Kamp du 7/NJG4 - Film C2027/I Anerk N° 36 - Evacuation en parachute vers 02h30
Commentaires Décollage le 14 à 21h12 Middleton St-George, Durham UK - Il y a controverse sur les sérials des HE863 et HE550: il pourrait y avoir une inversion d'équipage entre ces 2 appareils -
Sources Listes des bombardiers et équipages perdus:
Royal Air Force - Bomber Command Losses of the Second World War
par WR Chorley
WR Chorley
/ CWGC / don-caldwell.we.bs / Evasioncomete.org / Richard Sobinski (source: www.wartimememoriesproject.com) / Patricia Coombes
Historique fiche 02/02/2014=Ajout lien extrait - 11/07/2015=Modif code av - 19/07/2015=Ajout lien - 03/10/2015=Ajout lien - 30/06/2019=Ajout 2 photos,rapport
Grade Prenom Nom Poste Corps Etat Lieu d'Inhumation Commentaires
Sq/L Fletcher Vaughan Taylor Pil RCAF Evadé J/15177 - Né le 15/01/1920 - Gull Lake, Saskatchewan, Canada - Se pose vers Villers-le-Sec (02) - Evasion vers la Suisse puis Pyrénées/Espagne/Gibraltar - Rapport d'évasion WO 208/3318/1787
F/O Gordon Charles Crowther Nav RCAF Evadé J/12975 - Toronto, Canada - Evasion par réseau Comète - Passe les Pyrénées le 25/05/1943 - Rapport d'évasion WO 208/3313/1230
F/O Sydney Brown Bomb RCAF Décédé Cim Com Mesnil-St-Laurent (02) * J/5744 - 25 ans - Fils de Abraham et Leah Brown, de North Bay, Ontario
Sgt Hugh Neil MacKinnon Rad/M RAF Prisonnier 623970 - Initialement évadé - Aidé par Marcel Nicolas (Quessy), Fam Logeon (Chauny) puis réseau Comête - Arrêté en Juin 43 à Paris par la Gestapo - Pow 222620 Stalag 4B
P/O John Alexander Simpson Mit RCAF Décédé Cim Com Mesnil-St-Laurent (02) * J/17113 -
Fiche tech Correspondance grades Abréviations utilisées Filières d'évasion Camps de Pow Bases RAF/USAAF Utilitaires
Fiche évasion Sgt MacKinnon sur www.evasioncomete.org
Fiche évasion F/O Crowther sur www.evasioncomete.org

Extrait du site www.conscript-heroes.com :
"On the night of 14/15 April, 420 Sqn Wellington HE550 was shot down returning from a raid on Stuttgart. Two crew were killed but three baled out. S/Ldr F V Taylor (1787) and F/O Gordon Crowther (1230) evaded successfully - the latter via Comete, getting back to the UK in June whilst Taylor didn't get home until February 1944. The third man, Sgt H Neil McKinnon was picked up by Marcel Nicolas of Quessy on 18 April. Mlle Henri de Bizien took him to Paris on 17 May with the six crewmen from BK725 but he was later arrested and sent to Germany."
(Lien transmis par C Dannau)

Rapport de gendarmerie annoté ICI (Transmis par Richard Sobinski)
Récit de M Tabarant avec photos du Sq/L Taylor sur www.mairie-tourlaville.fr (lien communiqué par Richard Sobinski)

Résumé du rapport d'évasion du Sq/L Taylor:
Après s’être posé près de Villers, il enterre son équipement et marche 5 miles vers le SE. Au lever du jour, il creuse un trou au sommet d’une colline et passe la journée caché. Il marche la nuit, passe par Séry-les-Mézières, Anguilcourt (02) où deux jeunes garçons l’emmènent dans une ferme et où on lui donne à manger et une carte de la région. Il dort 2 heures dans une grange et reprend sa marche. Vers Charmes (02), il rencontre un cheminot qui le restaure et lui donne un rasoir. Il est toujours en uniforme.
Il continue sur St-Gobain (02) et Soissons (02). Le 20 Avril, il est accueilli dans une ferme où il reste 4 jours. Le fermier lui donne sa propre carte d’identité et des vêtements civils, l’emmène en taxi jusqu’à Laon (02), lui achète un billet de train pour Dijon (21).
De ferme en ferme, il passe par Genlis, Auxonne (21) et arrive à Dole (39) le 25 juste après le couvre-feu. Il tombe sur une patrouille allemande qui le laisse passer, le prenant pour un travailleur français à cause de sa musette avec une bouteille de lait.
Il rencontre ensuite une jeune fille parlant anglais et lui explique qu’il veut passer en Espagne. Il est hébergé chez l’oncle de la jeune fille et on lui donne une nouvelle carte d’identité. Le 28 il est conduit en train à Pontarlier puis Les Hopitaux-Vieux (25) où il passe la nuit dans un hotel. Le 29, il passe la frontière et se fait aussitôt arrêter par des soldats suisses. Il ne quitte la Suisse que le 8 Janvier 1944 par Soral (Suisse) et, accompagné par un guide français, il passe par Viry, Frangy (74) où il est logé par Mme Avon. Le plan inital était Perpignan (66) mais les 2 guides ont été arrêtés par la Gestapo. Mr Blanc, chef de l’organisation, se rend à Perpignan pour tenter de établir le contact. Ce n’est que le 26 Janvier, après beaucoup de difficultés dûes à la Gestapo, que Taylor peut quitter Frangy en taxi pour Seyssel, puis à pied jusqu’à Pyrimont (01) et prendre le train pour Perpignan via Culoz (01), Lyon (69), Narbonne (11).
A Perpignan, Taylor est logé chez une institutrice avec 3 autres évadés (Lambert, Lister et Brown). La nuit du 29 Janvier, emmenés par 2 guides espagnols, ils partent vers l’Espagne. Après la rivière Tech, ils passent la journée du 30 « misérable » dans les sous-bois au pied des Pyrénées puis le 31 sont en route pour Figueras. Ils rejoignent Gibraltar par Barcelone, Séville et Madrid par rail.

Tombe P/O Simpson
P/O Simpson (Photo C Dannau)
Tombe F/O Brown
F/O Brown (Photo C Dannau)


Droits d'auteur enregistrés, www.copyrightdepot.com sous le numéro 00051925
Explications des menus par passage du curseur sur les menus - English translation by passage of the cursor (toolstips) - Fonds d'écran : www.malysvet.net