3-4 MAI 944 - MAILLY-LE-CAMP (10) - ATTAQUE CENTRE D'ENTRAINEMENT DE PANZERS
Etude réalisée par Michel Coste (62)

PRESENTATION GEOGRAPHIQUE DE MAILLY-LE-CAMP

Position géographique de Mailly-le-Camp (Geoportail)
Position géographique de Mailly-le-Camp (Geoportail)
Camp de Mailly (Geoportail)
Camp de Mailly (Geoportail)

Localisation :Mailly-le-Camp est situé dans l'Aube (10) - Canton d'Arcis-sur-Aube -
Position GPS : 48°40'07N/04°12'28E
Camp militaire d'entrainement des unités :Ouvert en 1897, d'une superficie de 12420 hectares à cheval sur 2 départements (Aube et Marne), il a été aménagé pour permettre l'entraînement de l'Armée Française. Il a reçu ses premiers contigents le 2/7/1902.
De juin 40 à Août 44, il a été occupé par les troupes allemandes. Plus de 10000 hommes y étaient parfois cantonnés.

ELABORATION DE LA MISSION SUR LE CAMP DE MAILLY-LE-CAMP

Pour donner priorité aux préparatifs du débarquement, le Bomber Command envisage la désorganisation des réseaux de communication et la frappe des infrastructures susceptibles de recevoir des unités blindées pouvant intervenir en renfort en cas d'invasion de la façade maritime par les alliés.
Dés l'automne 1943, suite à des demandes de l'Armée Secrète, les réseaux Brutus-Nord et Eleuthère collectent les renseignements concernant les plans détaillés des installations et l'importance des troupes allemandes présentes.
Fin avril 1944, les alliés et le Bomber Command, apprenant la présence d'une colonne de panzers prête à faire mouvement, décident d'intervenir pour l'anéantir afin de préserver le débarquement.
Compte-rendu mission Bomber Command

DEROULEMENT DE LA MISSION

22h00 : 346 Lancasters des groupes de bombardement 1 et 5 dont fait partie le 617th Dambuster Squadron, commandé par Grp/Capt Geoffrey Leonard Cheshire décollent des aérodromes du Lincolnshire, pour arriver à minuit au dessus du camp, sachant que toutes les troupes sont présentes aux casernements, les permissionnaires étant rentrés.

L'objectif est de détruire avec surprise, rapidité et précision :
- les deux quartiers qui hébergent un état major complet de panzer (21e Panzer division) en cours de restructuration
- trois bataillons venant de l'est,
- des éléments disparates
- la totalité des cadres du centre d'instruction de l'arme blindée et les civils requis
- les ateliers de maintenance des blindés et les véhicules de transport

Le Raid devra se dérouler en quatre phases, à partir de minuit, sous la direction du contrôleur de l'opération le W/Co L C Dean
- 1ere phase: dans un premier temps, les équipages du 83th et 97th Sqn devront situer la zone en larguant des fusées éclairantes pour que les Mosquitos accomplissent un travail impeccable de marquage.
- 2eme phase: les 140 Lancasters du 5th Group largueront leurs bombes sur le camp.
- 3eme phase: réapparition des Mosquitos pour baliser les zones de cantonnements et les ateliers de réparation des blindés.
- 4eme phase: les 140 Lancasters du 1st Group largueront leurs bombes sur les cantonnements et les ateliers de réparation des blindés (tâche attribuée à 30 Lancasters chargés de blockbusters).

Le déroulement ainsi prévu est, hélas, pertubé par un dysfonctionnement radio. Les ordres donnés sont inaudibles car couverts par un bulletin d'information d'une station américaine émettant sur la même fréquence.
La première vague (5th Group), après hésitation, exécute avec une grande précision la mission demandée sur une zone bien délimitée.
Par contre, les 140 Lancasters de la seconde vague (1st Group), suite à ce désagrément du système radio qui occasionne une mauvaise interprétation des ordres, restent dans l'expectative : abandonner la mission ou la poursuivre.
Ce temps d'hésitation permet aux chasseurs ennemis d'intervenir, et de commencer leur chasse. Déjà les premiers Lancasters sont abattus. La situation devenant intenable, ayant reçu l'ordre d'attaquer, les équipages larguent leurs bombes provoquant d'énormes explosions.
Les derniers appareils passent à l'offensive entre 0h30 et 0h44.
Pour le déroulement détaillé de l'opération, voir l'article remarquable de Hervé Chabaud sur le site du CRDP : Le bombardement du camp de Mailly.
Autre site, en Anglais, sur la mission The raid on Mailly-le-Camp.

BILAN DE LA MISSION

Destructions de 114 batiments dont 47 hangars, ateliers et dépôts de munition. 102 véhicules détruits dont 37 chars. Les clichés pris après le raid attestent des dégats provoqués. Voir ici

Pertes d'après les autorités allemandes :
- militaires : 218 tués, 156 blessés.
- civiles: 70 prisonniers de guerre et 30 STO.
Vu l'intensité (plus de 1500 tonnes de bombes) et la précision du bombardement, ces chiffres peuvent donner à penser à une tentative de désinformation de la part des occupants, alors que certains rapports de la Résistance évaluent les pertes allemandes à plus de 10000 morts.

Pertes alliées :
44 avions abattus, représentant 14% des avions participants.
- 43 Avro Lancaster dont 1 (ME703) en UK
- 1 Mosquito d'appui
- 5e Group : 14 appareils
- 1er Group : 28 appareils
- 249 morts
- 55 survivants

Répartition des pertes alliées par départements
AISNE (02) AUBE (10) EURE ET LOIR (28) MARNE (51) SEINE ET MARNE (77) YONNE (89) YVELINES (78)
3 19 1 12 6 1 1
Lanc JB134 - 619 Sq Mosq DD779 - 169 Sq Lanc EE185 - 44 Sq Lanc JB402 - 83 Sq Lanc EE148 - 626 Sq Lanc ME697 - 625 Sq Lanc ND706 - 97 Sq
Lanc LM417 - 101 Sq Lanc DV275 - 101 Sq Lanc JB741 - 460 Sq Lanc JB405 - 12 Sq
Lanc ND953 - 50 Sq Lanc DV281 - 626 Sq Lanc JB748 - 12 Sq Lanc ND411 - 103 Sq
Lanc ED870 - 50 Sq Lanc LL787 - 9 Sq Lanc ND468 - 57 Sq
Lanc JA901 - 467 Sq Lanc LL753 - 626 Sq Lanc ND556 - 207 Sq
Lanc LL743 - 166 Sq Lanc LL286 - 550 Sq
Lanc LM317 - 625 Sq Lanc LM531 - 460 Sq
Lanc LM437 - 50 Sq Lanc ME586 - 576 Sq
Lanc LM458 - 463 Sq Lanc ME643 - 166 Sq
Lanc LM467 - 101 Sq Lanc ME673 - 103 Sq
Lanc LM480 - 50 Sq Lanc ME740 - 460 Sq
Lanc LM514 - 12 Sq Lanc ND905 - 103 Sq
Lanc LM515 - 625 Sq
Lanc LM516 - 12 Sq
Lanc ME564 - 101 Sq
Lanc ME728 - 460 Sq
Lanc ME749 - 166 Sq
Lanc ND630 - 460 Sq
Lanc ND860 - 460/101

Conclusion :
Bien que cette mission ait été un succès sur l'ennemi, ce raid fût dramatique pour les équipages qui perdirent 249 hommes et 42 appareils abattus par la chasse de nuit.
La préparation minutieuse demandée par Winston Churchill a limité les pertes civiles à Mailly-le-Camp et dans les villages proches.
Ce raid d'envergure eut un retentissement sur les populations aux alentours et témoigne de l'ampleur des opérations conduites dans les deux mois précédant le débarquement allié (1284 bombardements en mai 1944 et 2037 en juin 44).
En mémoire des hommes qui contribuèrent à la libération de notre pays et plus particulièrement aux aviateurs de la RAF qui perdirent leur vie lors de ce raid, la commune de Mailly-le-Camp a érigé une stèle perpétuant leur sacrifice.
Droits d'auteur enregistrés, www.copyrightdepot.com sous le numéro 00051925







3-4 MAY 1944 - MAILLY-LE-CAMP (10) - ATTACK PANZER TRAINING CAMP
Study conducted by Michel Coste (62) and translated by Xavier Huguiès (77)

MAILLY-LE-CAMP - GEOGRAPHICAL POSITION

Géographical position of Mailly-le-Camp (Geoportail)
Géographical position of Mailly-le-Camp (Geoportail)
Camp de Mailly (Geoportail)
Camp of Mailly (Geoportail)

Localisation :Mailly-le-Camp is in the French Department AUBE (10), Arcis-sur-Aube district.
Position GPS : 48°40'07N/04°12'28E
A Military Training Camp : Opened in 1897, 120420 ha, straddles 2 departments (Aube and Marne), He was equipped to allow The Franch Army to trainning. The first soldiers arrived on 2nd Sep. 1902.
The German Army used it from June 1940 to August 1944. Over 1 000 men could be stationned there.

MAKING OF MAILLY-LE-CAMP MISSION

As to put ahead the Landing organisation, The Bomber Command plans the disruption of the communication networks and the strike of facilities able to accomodate Armour units which could strengthen the German Forces in case of an Allied Invasion on the Ocean Coast.
Starting in Autumn 1943, following Secret Army requests, the Rings Brutus-Nord and Eleuthère get together intelligence about detailled blueprints of the facilities and the amount of German Forces on the spot.
By the end of April 1944, The Allied and the Bomber Command, learning of a ready to fight Panzer column, come to the decision of destroying it to save the Landing.
Mission Report Bomber Command

MISSION

22:00 : 346 Lancaster of Bombing Groups 1 and 5 (which 617th Dambuster Sq. headed by Gr Capt Geoffrey Leonard Cheshire belongs to), ), take off from Lincolnshire airfields, to reach the camp at midnight, knowing that all the troops were there (included on leave soldiers).

The task is destroy by surprise, quickly with accuracy :
- 2 barracks accomomodating a full Panzer Head Quaters (21e Panzer division) being reorganised
- 3 batallions coming from the East
- Miscallenous elements
- All the management of the Armour Corps Instruction Centre and requested civilians
- Armour Units Maintenance workshops and transport vehicles

The Raid will take place in four steps from midnight, under the orders of Ops Officer W/Co L. C. Dean.
- Stage 1 : First of all, 83rd and 97th SQ crew shall pinpoint the zone dropping flares so that Moquito could make an accurate marking job.
- Stage 2 : 5th Group 140 Lancaster shall drop their bombs on the Camp.
- Stage 3 : 2nd run by Moquito to mark barracks and Tank workshops.
- Stage 4 : 1st Group 140 Lancaster shall drop their bombs on the barracks and Tank workshops (Task assigned to blockbusters loaded Lancaster)

This intended plan is disturbed by a radio malfunction. Given orders are unaudible because of a US news report broadcast on the same frequency..
After hesitation, the 1st Wave (5th Group), carries out the mission with an excellent accuracy over a well defined zone.
But the 2nd Wave 140 Lancaster (1st group), following the radio mishap which causes a bad understanding of orders, hold back : whether to abandon the mission or carry it on.
This hesitation instant allows the German fighters to interfere and to start their chase. The first Lancaster are shot down. The situation becoming untenable, Crew ordered to attack launched their bombs causing huge explosions.
The last aircraft start their attack between 00:30 and 00:44.
For the complete story, see the article written by Hervé Chabaud on the CRDP web site : Le bombardement du camp de Mailly. or on the British website The raid on Mailly-le-Camp.

MISSION REPORT

114 Buildings destroyed (of which 47 hangars, work shops, and ammunition depot). 102 vehicles destroyed (of which 37 Tanks). Photographs taken after the raid attest induced damage. See here.

German Sources :
- Military casualties : 218 killed, 156 wounded.
- Civilian casualties : 70 war prisonners and 30 STOs.
In view of the bombing intensity (over 150 tons of bombs) and accuracy, these figures might give way to thinking that it could be an attempt to misinformation from the German, as some reports by the “Resistance“ estimate the German losses being over 1000 dead.

Pertes alliées :
44 aircraft shot down (14% of the total).
- 43 Avro Lancaster (1- ME703 in UK)
- 1 Mosquito
- 14 of 5th Group
- 28 of 1st Group
- 249 dead
- 55 survivors

Allied losses by department
AISNE (02) AUBE (10) EURE ET LOIR (28) MARNE (51) SEINE ET MARNE (77) YONNE (89) YVELINES (78)
3 19 1 12 6 1 1
Lanc JB134 - 619 Sq Mosq DD779 - 169 Sq Lanc EE185 - 44 Sq Lanc JB402 - 83 Sq Lanc EE148 - 626 Sq Lanc ME697 - 625 Sq Lanc ND706 - 97 Sq
Lanc LM417 - 101 Sq Lanc DV275 - 101 Sq Lanc JB741 - 460 Sq Lanc JB405 - 12 Sq
Lanc ND953 - 50 Sq Lanc DV281 - 626 Sq Lanc JB748 - 12 Sq Lanc ND411 - 103 Sq
Lanc ED870 - 50 Sq Lanc LL787 - 9 Sq Lanc ND468 - 57 Sq
Lanc JA901 - 467 Sq Lanc LL753 - 626 Sq Lanc ND556 - 207 Sq
Lanc LL743 - 166 Sq Lanc LL286 - 550 Sq
Lanc LM317 - 625 Sq Lanc LM531 - 460 Sq
Lanc LM437 - 50 Sq Lanc ME586 - 576 Sq
Lanc LM458 - 463 Sq Lanc ME643 - 166 Sq
Lanc LM467 - 101 Sq Lanc ME673 - 103 Sq
Lanc LM480 - 50 Sq Lanc ME740 - 460 Sq
Lanc LM514 - 12 Sq Lanc ND905 - 103 Sq
Lanc LM515 - 625 Sq
Lanc LM516 - 12 Sq
Lanc ME564 - 101 Sq
Lanc ME728 - 460 Sq
Lanc ME749 - 166 Sq
Lanc ND630 - 460 Sq
Lanc ND860 - 460/101

Conclusion :
Though the mission was a success over the enemy, this raid has been a dramatic event for crews who lost 249 men and 42 aircraft shot by Night Fighters.
The meticulous attention wanted by Churchill had limited the civilian losses at Mailly-le-Camp and in the closest villages.
This large raid had a certain effect on the surrounding populations and shows the extend of the operations lead during the 2 months before the Allied Landing (1284 Bombings in May and 2037 in June 1944).
In order to commemorate these men who contributed to the liberation of our country and especially the RAF pilots who lost their lives during this raid, Mailly-le-Camp has raised a stone perpetuating their sacrifice.
Droits d'auteur enregistrés, www.copyrightdepot.com sous le numéro 00051925